Je suis Karell

Capture d’écran 2015-01-22 à 19.39.33
Si vous avez fait le lien de mon titre avec la tristement célèbre affirmation « Je suis Charlie », sachez que c’était bien voulu. Alors pourquoi ne l’ai-je pas écrit directement? Parce qu’elle se rapporte à trop de contradictions et même à des valeurs que je ne partage pas.

À l’annonce de la nouvelle, j’étais choquée et je me disais : « Je suis Charlie ». Après des recherches sur le sujet, je me suis rendu compte qu’il y a des extrémistes dans les deux camps et qu’affirmer une position pour ou contre peut vouloir dire quelque chose que je ne voudrais pas. En effet, certains affirment qu’ils « ([sont] Charlie » parce qu’ils souhaitent le départ de tous les immigrants et de tous ceux qui ne partagent pas la même religion. « Je ne suis pas Charlie » sonne épouvantable à mon oreille parce que sans explications, cette affirmation soutient les évènements terribles du 7 janvier dernier.

Ne trouvant pas ma place dans les deux camps, je vous donne ma propre vision de cet événement. Premièrement, aucune violence n’est pardonnable aussi bien physique que psychologique. Cela m’amène à parler des propos du Charlie Hebdo. Pourquoi tourner au ridicule les convictions les plus profondes des intégristes religieux? Pour faire rire? Personnellement, je ne trouve pas ce type de caricature drôle. Heureusement, de nos jours, avec la variété de services, je peux choisir de ne pas encourager ce que je ne soutiens pas. Un fait important à comprendre est également que cet acte s’est produit en France et que les valeurs sont différentes d’ici. Il y a un climat de tolérance plus grand qu’au Québec et c’est peut-être pour cette raison que des gens poussent à la limite leurs idées. Je ne propose pas la censure pour autant. Accepter la censure pose un frein à la liberté d’expression, ce qui n’est pas envisageable selon moi. Sachant cela, peut-on affirmer n’importe quoi avec la liberté d’expression comme défense? Non. Maintenant, il en revient au bon jugement de l’émetteur de se questionner sur la pertinence de ses propos.

Avec des mesures très différentes, ce que je constate, c’est que l’intolérance a été réglée avec de l’intolérance. Chacun de nous joue un rôle très important dans la société afin de contrer ce fléau. Cela commence par vous.

Voici la définition du Larousse pour être bien claire.

Tolérance : nom féminin (latin tolerantia)

Attitude de quelqu’un qui admet chez les autres des manières de penser et de vivre différentes des siennes propres.

 

K.P.

2 réponses sur « Je suis Karell »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s